Mise à jour WordPress : comment tester en environnement local ?

WordPress, c’est ce formidable outil qui vous permet, jour après jour, de donner vie à votre présence en ligne. Mais l’univers numérique est en perpétuelle évolution, et pour rester dans la course, une mise à jour régulière de votre site web est essentielle. Cependant, au moment de franchir ce pas, la crainte de perdre des données ou de perturber le fonctionnement de votre site peut être un frein. Il est donc crucial d’adopter une démarche structurée et de tester les mises à jour en environnement local avant de les déployer sur votre serveur en ligne. Voici comment procéder pour assurer une mise à jour sans encombre de votre WordPress.

Création et configuration de l’environnement de test local

Avant tout, pour tester la mise à jour de votre site WordPress, vous devez installer un environnement local sur votre ordinateur. Cet environnement reproduira les conditions de votre serveur d’hébergement, vous permettant de réaliser des tests sans risquer d’affecter votre site en production.

Installation de WordPress en local

Pour commencer, installez une application telle que WAMP, MAMP ou XAMPP qui configurera un serveur local sur votre machine. Une fois le serveur en place, vous devrez créer une base de données via phpMyAdmin et installer WordPress en y associant cette base. N’oubliez pas que chaque modification apportée dans cet environnement local n’aura aucun impact sur votre site en ligne.

Pour des informations détaillées et une procédure pas à pas sur la mise à jour de WordPress, n’hésitez pas à visiter le site web.

Sauvegarde et importation des données existantes

Pour que l’environnement de test soit le plus fidèle possible à votre site web, vous devez y importer les données actuelles de votre site.

Sauvegarde des données du site en ligne

Utilisez des plugins de sauvegarde ou accédez à votre serveur via FTP pour télécharger l’intégralité de vos fichiers et dossiers. Faites également une exportation de votre base de données via phpMyAdmin. Cette étape est cruciale pour pouvoir revenir en arrière en cas de problème lors de la mise à jour.

Importation des données dans l’environnement local

Importez ensuite le fichier SQL de votre base de données dans phpMyAdmin en local et utilisez FTP pour placer tous vos fichiers dans le répertoire de WordPress local. Veillez à ce que les liens et chemins d’accès dans le fichier wp-config.php et la base de données soient bien adaptés à votre configuration locale.